Menu SWOTTAM
DU LUNDI AU VENDREDI: 09:00 - 18:30   A : Tassin-La-Demi-Lune (69)    CONTACT: +33 (0) 4 81 69 34 02
 |  
Glossaire - SWOTTAM
1464
page-template-default,page,page-id-1464,page-child,parent-pageid-1462,mkd-core-1.0,sparks child-child-ver-1.0.0,sparks-ver-1.0,mkd-smooth-scroll,mkd-smooth-page-transitions,mkd-ajax,mkd-grid-1300,mkd-blog-installed,mkd-header-standard,mkd-fixed-on-scroll,mkd-default-mobile-header,mkd-sticky-up-mobile-header,mkd-dropdown-default,mkd-dark-header,mkd-full-width-wide-menu,mkd-header-standard-in-grid-shadow-disable,mkd-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Glossaire

SWOTTAM / Base de connaissance / Glossaire

Glossaire des termes utilisés

Pour vous aider à appréhender en quelques lignes les concepts associés au vocabulaire utilisé sur notre site !

Adipocyte

Un adipocyte, aussi appelé cellule adipeuse, est une cellule de l’organisme permettant de stocker des lipides. Regroupés en lobules, ils forment ce qu’on appelle communément la graisse. Ils jouent un rôle indispensable dans le métabolisme des lipides, en assurant leur synthèse (lipogenèse), leur stockage, et leur libération dans le sang (lipolyse). Ils présentent la caractéristique de pouvoir grossir jusqu’à 50 fois leur taille et de se dupliquer lorsqu’ils atteignent leur taille critique. Le corps peut également développer de nouveaux adipocytes car il contient des cellules dites pré-adipocytaires. Les traitements de cryolipolyse visent directement et sélectivement les adipocytes.

Apoptose

L’apoptose, ou mort cellulaire programmée, est un processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. Ce phénomène est un processus naturel essentiel au renouvèlement permanent des cellules de notre organisme. L’apoptose est en équilibre constant avec la prolifération cellulaire.  Il est important de noter que contrairement à la nécrose, l’apoptose des cellules ne déclenche pas de processus inflammatoire. Dans le cas contraire, et dans la mesure où l’apoptose est un phénomène naturel et continu, notre corps serait en inflammation permanente. En fait l’apoptose s’effectue en dégradant les cellules et par la formation de  fragments cellulaires ou corps apoptotiques qui disposent d’une membrane afin d’éviter la libération dans l’organisme des constituants intracellulaires. Les corps apoptotiques formés sont ensuite phagocytés par les macrophages.

Dans un traitement de cryolipolyse, le signal à l’origine de l’apoptose est un froid intense et prolongé appliqué sur un bourrelet graisseux.

Pour des explications très complètes : Article sur ebiologie.fr L’apoptose, une mort cellulaire programmée

Azote liquide

L’azote liquide est le consommable utilisé pour refroidir les enceintes de traitement des cabines de CCE individuelles (voir ci-dessous). L’azote est présent dans l’air ambiant à hauteur de 78% sous forme gazeux. L’azote devient gazeux à -196°C à la pression atmosphérique. Il est conservé sous sa forme liquide dans des récipients cryogéniques (des « cuves ») adaptés de différentes volumétrie, pressurisés ou non. La plupart des cabines CCE fonctionnent avec des cuves préssurisées de 180 à 230 litres (en intérieur), et de 400 à 600 litres en extérieur. Les centres et cabinets exploitant ces cabines doivent être adaptés pour limiter tout risque d’anoxie (renouvellement de l’air, oxymètre, …) . En effet, 1 litre d’azote liquide correspond à 680 litres d’azote gazeux. Si cet azote gazeux est libéré dans un environnement confiné ou mal aéré, il en résulte une baisse du taux d’oxygène de l’air pouvant provoquer à minima une syncope, et au pire la mort en quelques minutes. Les distributeurs de cabine et les fournisseurs d’azote liquide se doivent de vous accompagner sur ce point en vous prodiguant les conseils d’aménagement adaptés. Le deuxième danger inhérent à l’usage d’azote liquide est le risque de brulures sévères facilement compréhensibles au regard de la température de l’azote liquide.

CCE

La Cryothérapie Corps Entier (ou WBC pour Whole Body Cryotherapy), consiste à exposer un patient à un froid intense (entre -110 et -140°C) pendant 2 à 3 min en provoquant un choc thermique.

Il existe 2 types d’équipements :

  • Les chambres cryogéniques, ou chambres de cryothérapie corps entier
  • Les cabines individuelles de Cryothérapie corps entier, ou Cryosauna, comme celle que nous distribuons

Dans les chambres cryogéniques, plusieurs patients peuvent être traités en même temps, en passant généralement dans 2 espaces successifs : un premier espace où la température est comprise entre -50 et -70°C et un second où la température avoisine les -110°C. Ces chambres fonctionnent uniquement avec de l’électricité, nécessitant de maintenir ces basses températures quasiment en permanence. Tout le corps du patient est soumis à ces températures.

Les cabines de cryothérapie corps entier sont des cabines individuelles fonctionnant avec de l’azote liquide. L’usage de ce consommable permet d’atteindre des températures dans l’enceinte de traitement de l’ordre de -150°C. Contrairement aux chambres cryogéniques, la tête des patients n’est pas soumise aux basses températures pour éviter qu’ils respirent de l’azote. L’effet attendu porte néanmoins sur l’intégralité du corps, ce qui justifie le maintien de l’appellation Corps Entier dans ce dispositif.

Découvrir des études sur la cryothérapie corps entier.

Vous pouvez être intéressé(e) par notre News Letter de Septembre 2016 sur la Cryothérapie Corps Entier en 12 questions réponses : Septembre 2016 : Cryothérapie Corps Entier : 12 questions qui méritent réponse

Cryode

Nom donné aux têtes de traitement utilisées en cryolipolyse. Ces têtes permettent d’isoler un amas graisseux localisé par aspiration, et de le refroidir grâce à des plaques à effet Peltier.

Effet peltier

Cet effet a été découvert par le physicien français Jean-Charles PELTIER en 1834.

L’effet Peltier, qui peut aussi être appelé effet thermoélectrique est un phénomène physique de déplacement de chaleur en présence d’un courant électrique. L’effet se produit dans des matériaux conducteurs de natures différentes liés par des jonctions (contacts).

En cryolipolyse, c’est cet effet Peltier qui est utilisé sur des plaques dites « plaques de Peltier », dans les têtes de traitement (cryodes), afin de refroidir le pli graisseux aspiré.

Lipolyse et Cryolipolyse

La lipolyse est un processus naturel de dégradation par l’organisme des lipides.

La cryolipolyse, ou lypocryolise, désigne une technique visant à déclencher l’apoptose des adipocytes par application locale d’un froid intense et prolongé.

Découvrir des études sur la Cryolipolyse.

Vous pouvez être intéressé(e) par notre News Letter : Juin 2017 : 13 questions de kinésithérapeutes sur la cryolipolyse

Hyperplasie

Une hyperplasie est une prolifération anormale des cellules normales composant un tissu ou un organe.

Hypertrophie 

L’hypertrophie est le développement trop important d’une partie du corps, d’un organe ou d’un tissu, mais aussi d’une cellule.

Main libre

Se dit d’une pratique ou d’une application ne nécessitant pas la présence d’un opérateur pendant le traitement. La cryolipolyse fait partie de ces pratiques mains libres puisqu’une fois les cryodes mises en place, le praticien n’intervient pas pendant toute la durée de la séance (45 à 60 minutes). Les soins mains libres autorisent des hauts niveaux de rentabilité dans la mesure où le praticien peut pratiquer des soins sur d’autres clients ou patients.

Oxymètre

Un oxymètre est un appareil de mesure du taux d’oxygène dans un mélange gazeux. Il existe des modèles d’oxymètres fixes et des modèles portatifs. On trouve des oxymètres fixes à tous les prix, mais la performance et la fiabilité des modèles premier prix ne sont pas comparables aux modèles plus professionnels utilisés dans le monde industriel. Au regard de l’importance de la fiabilité de cet équipement dans le cadre notamment d’exploitation de cabine de cryothérapie corps entier fonctionnant à l’azote, il est fortement recommandé de s’orienter vers un modèle haute de gamme.

Panniculite

Les panniculites sont des maladies inflammatoires du pannicule, le tissu adipeux (constitué de graisses) situé sous la peau.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.